Photo

Mes appareils photo

Olympus iZOOM 75

Il s’agit du tout premier appareil photo que j’ai acheté en juillet 2001, pour me premier voyage, le Québec. A l’époque, pas plus argenté que ça, j’avais opté pour un appareil qui ma paraissait plutôt polyvalent, avec un zoom plutôt correct en terme de focales couvertes, et qui tenait facilement dans la poche. Comble du comble, il est aussi résistant aux projections d’eau, ce qui n’était pas rien à l’époque.

Avec son format APS (Advanced Photo System), il permet trois formats de photos : le format défaut, 16/9 dit « H », qui correspondait à la taille maximale sur le négatif, en 16,7 x 30,2, donc plus petit que le classique 24×36; un format classique, dit « C », au rapport identique au 24×36; et un format panoramique, dit « P », ayant un rapport 3/1.

La qualité n’était pas extraordinaire, mais me convenait parfaitement bien pour l’usage que j’avais de la photo. J’ai tout de même fait 75 cartouches (nom donné aux films), jusqu’en mai 2006, où il a pris sa retraite. J’ai fait avec cet appareil de bonnes photos, même si pas d’une grande qualité, mais qui me permettent au moins d’avoir de bons souvenirs.

Je l’ai encore, avec des films périmés, il faudra que je regarde s’il fonctionne encore et que je le teste pour voir, d’autant que j’ai un film non terminé dessus.

Canon IXUS 330

En décembre 2002, j’ai acheté mon second appareil photo, mon premier compact numérique. C’était presque une révolution, et j’aimais aussi beaucoup cet appareil. D’abord, parce qu’il me permettait de visualiser mes photos directement, mais surtout parce que je pouvais prendre tout et n’importe quoi, sans réfléchir ou m’appliquer.

Evidemment, avec le recul, j’ai accumulé des milliers de photos, donc beaucoup sont vraiment pourries, essentiellement parce qu’elles sont floues. Mais j’ai quand même quelques bons souvenirs aussi. Il est parti en pré-retraite fin 2004, à l’arrivée de son successeur, avant de reprendre à quelques reprises du service, pour être en retraite en mai 2008.

Depuis, il a disparu, je ne sais où.

Canon IXUS 500

Cet appareil n’était pas vraiment à moi, mais je l’avais offert à ma compagne de l’époque en prévision de notre parentalité proche. C’était surtout où elle qui l’utilisait, mais il a remplacé mon Ixus 330 par la force des choses.

Il était plus évolué, au sens qu’il avait un capteur avec plus de pixels. A l’époque, ça comptait beaucoup, et on devait en passer par là. Mais il nous a posé pas mal de problème avec des pertes de photos à plusieurs reprises. Le SAV Canon n’a jamais trouvé la raison du problème, mais nous utilisions le 330 pendant ces périodes de SAV.

J’ai gardé très peu de photos, celles que j’avais prises dans des moments particuliers surtout. Je ne sais pas ce que les autres sont devenues, je n’ai jamais réussi à les récupérer, les hasards de la vie ayant voulu que ma compagne et moi nous séparions.

Pour moi, l’appareil a pris sa retrait en mai 2008, lors d’un voyage à Budapest.

Sony DSC-W300

En mai 2008, j’ai du en acheter un autre en urgence, et sans trop réfléchir, j’ai pris ce Sony, polyvalent aussi, avec un belle résolution et des fonctionnalités intéressantes. C’était un très bel appareil, que j’ai encore dans une boite avec mon Olympus, en titane, résistant à l’eau. Je n’ai pas cherché très longtemps, à l’époque, il était recommandé dans de nombreux guides techniques sur les compacts numériques.

Il m’a pleinement satisfait, et j’ai commencé à m’intéresser à la photo à cette époque. Il faisait de beaux clichés, lumineux, avec de belles couleurs, et j’ai commencé à vraiment sélectionner et trier mes photos avec cet appareil.

Mais très vite, j’ai voulu passer à autre chose, et il a pris sa retraite en mai 2009, même s’il a pu me servir à quelques occasions par la suite, en particulier quand je « numérise » des registres d’état civil pendant mon temps libre.

Canon EOS 450D

Diana Mini

Canon EOS 7D

Action Sampler

Contax RTS II

Mon premier reflex argentique a été choisi sur les conseils de Richard Bellia.

 

Lomo LC-Wide

Celui là est arrivé, à l’occasion d’un départ.

 

Reality So Subtle 141

Ce sténopé panoramique au format 6×17 est arrivé sur un coup de coeur, une photo très précisément réalisée par un photographe nantais, James Guérin, représentant des wagons dans une gare proche de Nantes. Un panorama superbe avec de beaux détails.

Aussi, quand il a commercialisé son sténopé, fabriqué par ses soins, en bois, je n’ai pas résisté. J’en parle d’ailleurs à l’occasion de ma première prise de vue. N’hésitez pas à le contacter pour en savoir plus, son appareil vaut vraiment le coup.

 

Lubitel 2

Mon premier réflex bi-objectifs moyen format est arrivé via eBay pour une poignée d’euros. Je voulais essentiellement découvrir le format 120, et voir ce qu’il apportait de plus par rapport au 135, et donc ne pas investir dans ce genre d’objet.

Je dois avouer que j’en suis très satisfait, et s’il n’est pas parfait, il permet de belles photos, sur des négatifs de taille nettement supérieure au format 135, et donc de plus beaux scans. Il faudra que je vois ce qu’il donne lors de tirage, mais je suis persuadé que ça donnera un beau résultat.

En tout cas, aujourd’hui, il me suit partout où je vais, en attendant que je le remplace par un Rolleiflex 6×6 ou un appareil équivalent en 6×4,5, je ne suis pas encore décidé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*